Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
13 Abonnés
Visites

 149688 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Nouvelles
rss Ces nouvelles sont disponibles au format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info/data/fr-news.xml

Mardi 27 décembre, des artistes décorent les arbres du parc des Olivettes à Ganges.

Inauguration le Mercredi 28 décembre à partir de 15h30.

Vous êtes touTEs invitéEs à partager un goûter convivial avec musique et performances toute l'après-midi.

A l'initiative d'habitantEs de Ganges, juste pour le plaisir de passer un bon moment ensemble.  ChacunE apporte quelque chose ou rien en fonction de ses moyens.


Pétition en ligne pour soutenir Hashim - par Bob le 03/12/2016 20:26

La pétition en ligne est prolongée jusqu'au 20 décembre : n'hésitez pas à la diffuser largement !

Un comité de soutien s'est constitué pour aider Hashim à obtenir le droit de faire une demande d'asile en France.  Son adresse : soutenirhashim@gmail.com

Signez et partagez la pétition en ligne : https://www.change.org/p/office-fran%C3%A7ais-de-l-immigration-et-de-l-int%C3%A9gration-ofii-soutenir-hashim-en-proc%C3%A9dure-dublin?recruiter=645490958&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

La pétition est ouverte principalement pour appuyer sa demande de non-procédure Dublin, dont les arguments seront déposés vendredi 9 décembre au  matin

Des témoins directs de la présence d'Hashim à Calais durant l'été vont permettre de demander qu'il soit traité comme les migrants hébergés en CAO,  pour qui la procédure Dublin n'est pas appliquée. Egalité des droits !  Non à l'arbitraire.


comité de soutien pour Hashim - par Bob le 30/11/2016 09:48

Appel urgent

Suite à la réunion de personnes et collectifs investis dans l'accompagnement des migrants en Sud-Cévennes, en et hors CAO, il a été décidé en priorité de lancer une campagne de soutien pour Hashim qui est menacé d'expulsion.

Hashim et son comité de soutien préparent un dossier pour la préfecture de Montpellier pour lui permettre de faire une demande d'asile en France.

Vous obtiendrez la pétition qui appuie cette demande en contactant  soutenirhashim@gmail.com , à retourner au plus tard jeudi 8 décembre minuit, soit scan par mail, soit auprès des membres du comité de soutien.  La pétition circule aussi sur les réseaux et bientôt en ligne.

Merci

Référents pour le comité : Odile, Agnès Robert

un e-mail spécifique est créé : soutenirhashim@gmail.com pour toutes vos questions et démarches et vous inscrire dans le comité pour avoir les infos en direct.

communiqué précédent :

lors du rendez-vous d'Hashim avec Me S. Mazas à Montpellier, lundi 28 novembre, l'avocate a confirmé la nécessité de mettre en place une information et des actions juridiques conséquentes pour les migrants, hors et en CAO. Leur situation risque de se dégrader dans les mois qui viennent : un suivi de chaque cas et un réseau de soutien sont à construire.

En créant, en coordination avec les collectifs et associations existantes, un comité ayant pour principal objectif de soutenir les droits légitimes des exilés en opposition à des réglementations hostiles, nous pourrions être efficaces sans mettre les bénévoles investis dans les CAO en difficulté.

Pour Hashim, il y a urgence à constituer un comité de soutien pour appuyer sa demande d'asile et qu'il puisse intégrer si possible un CAO, afin d'éviter la procédure Dublin. Sinon, en toute logique légaliste, son transfert en Norvège est inéluctable avec menace de retour en Afghanistan !

Nous proposons une rencontre ce jeudi 1er décembre (bar le Siècle à Ganges, 18h30-20h) de toutes les personnes désireuses de contribuer à ces démarches pour :

- constituer un groupe de soutien à Hashim et élaborer immédiatement une pétition pour appuyer sa requête d'intégrer un processus de demande d'asile en France (des courriers sont à faire à la préfecture et à l'OFII pour la semaine prochaine)

- définir les bases d'un réseau de soutien aux demandeurs d'asile pour notre secteur (sud Cévennes, incluant les migrants des CAO, CAOMI et ceux hors dispositifs) sur le principe d'un parrainage individuel et d'une mobilisation collective large.

Si vous n'êtes pas disponible jeudi et souhaitez participer à ce comité ainsi que signer la pétition, faites-le savoir, nous devrons réunir très rapidement les signatures.

Merci !

co-rédigé par Agnès, Odile, Robert et Sophie le 30,11,2016


ACCUEIL DES REFUGIES DANS NOS VALLEES CEVENOLES

***********************************************************************

PIQUE-NIQUE SOLIDAIRE

VENDREDI 11 NOVEMBRE

à partir de midi

GANGES : rond-point de l'Europe

(sur la rocade, face à la route de Montpellier)

Apportez vos couverts, votre repas (si possible à partager), votre chaise pliante

Chaque collectif peut identifier sa présence à l’aide d’une banderole.

Partage de nos expériences de bénévoles, rencontre avec et entre migrants.

***********************************************************************

VENEZ NOMBREUX

PARTAGER CETTE BELLE AVENTURE

DANS LA JOIE

DE NOUS RENCONTRER !


Appel de accueilencevennnes@gmail.com
Lors des réunions certains d'entre vous devaient peut être voir avec des personnes compétentes en Traduction Arabe/Français.
Dans la commission établie il se trouve qu'un nombre important ne peut être présent en journée, je relance donc un appel urgent pour trouver d'autres personnes ressources avec ces compétences, qui sont indispensables pour le bon fonctionnement administratif en aide aux réfugiés du C.A.O de Saint Bauzille pour leur demande d'asile individuelle.

C'est un gros travail, et c'est la première étape importante, cela demande un fonctionnement de roulement pour soulager ceux qui œuvrent sans relâche depuis le premier jour d'arrivée des Soudanais et Erythréen.
Merci d'avance pour vos retours, merci pour eux.


le trio de saint bo - par Bob le 30/10/2016 02:16

voici une conférence de presse du triumvirat du CAO de StBauzille (34) édifiante : https://www.periscope.tv/Midilibre/1dRKZRVnpkzKB?autoplay&t=5 
Après avoir attisé la haine et donné sa démission à l'annonce du CAO, le maire, avec l'appui du préfet, annonce qu'il sera dorénavant l'interlocuteur privilégié pour la coordination des "vrais bénévoles".
En réalité, vu l'affluence de bénévoles au CAO et le peu d'écho de son coup de gueule (en dehors d'une soirée orchestrée par l'extrême droite) il veut retourner sa veste avec les honneurs, pyromane devenu pompier.  Admirer, à droite, le responsable associatif, pétrifié.


même si les NuitDebout sont endormies, j'espère qu'il y a encore de la vie en Cévennes !  Ci-dessous les 2 courriers que j'ai envoyé et sans doute d'autres ont réagi.

Jeudi  20 octobre à 18h à la salle polyvalente de StBauzille, le maire invite la population pour informer de la situation.  Il est important d'y être pour montrer que la population ne rejette pas en bloc la venue de migrants et, au dela, il serait intéressant de rassembler les bonnes volontés pour monter un collectif de bienvenue.




Monsieur le Maire de Ganges,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,

vous êtes signataires d'un communiqué commun au nom de la communauté de communes, en soutien à la mairie de Saint-Bauzille de Putois, dont certains termes m'ont fait sursauter.

Comme je l'ai déjà écrit au conseil municipal de St-Bauzille (copie ci-dessous) la méthode gouvernementale fait tout pour être provocatrice, ce qui a pour résultat, volontaire ou pas, d'irriter les élus locaux.  Sachez que nous sommes nombreux à avoir pendant des mois manifesté une opposition vigoureuse à la loi El Khomri  et qu'elle a été quand même votée au mépris de la population (70 à 80% hostile) et des élus : je comprends donc très bien votre colère.  Toutefois, les migrants n'y sont pour rien or votre réaction la plus visible est le rejet de leur accueil pourtant rendu nécessaire par la décision du gouvernement de démanteler les camps en face de l'Angleterre.

Sans préjuger du nombre exact de migrants que notre communauté est en capacité d'accueillir, annoncer qu'il est impossible d'en recevoir 87 (pour un bassin de 120000 habitants) ferait sourire s'il ne s'agissait pas de l'avenir de jeunes qui sont déjà passés par bien des souffrances.  Et quand vous suggérez qu'il serait nécessaire de prévoir le renforcement de moyens de sécurité, j'ai l'impression d'entendre un discours d'extrême-droite.

L'argument économique est sans objet, car c'est l'Etat qui donne le budget de leur accueil et le seul "risque" c'est que les migrants dépensent leur argent de poche dans les magasins locaux.  N'ayant pas le droit de travailler, ils ne risquent pas de porter préjudice aux habitants.

Enfin, il s'agit d'une situation exceptionnelle certainement provisoire, les Centre d'Accueil et d'Orientation sont des lieux de passage, le temps d'obtenir le statut de réfugié : d'ici l'été prochain, il est possible de négocier que le lieu reprenne sa destination touristique.

Je crois pouvoir dire que nous sommes nombreux à nous émouvoir de la tournure que prend cette affaire.

Qu'elles viennent des racistes ou des services de l'Etat, il est impérieux de ne pas réagir aux provocations en donnant raison à ceux qui veulent exacerber les rivalités entre les individus ou les peuples.

Bien sincèrement

Robert Latapy

copie lettre du 18.10.2016

Monsieur le Maire de Saint Bauzille de Putois,
Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,

à l'occasion d'une réunion de coordination avec les responsables du CAO du Vigan, j'ai appris le projet d'arrivée prochaine de migrants à St Bauzille de Putois.
J'ai lu attentivement les différents courriers présentés sur le site de la mairie relatifs à l'annonce soudaine et sans concertation du dispositif prévu dans des bâtiments jusque là dédiés à un autre usage.

Je comprend parfaitement votre colère d'être mis devant le fait accompli : c'est un sentiment que les simples citoyens éprouvent souvent, les décideurs "oubliant" de communiquer ou faisant le contraire de ce pourquoi ils étaient en poste.

Voulant rapidement démanteler les camps, le gouvernement cherche en urgence des lieux pour installer 10 000 migrants. A mon avis, bien plus de 200 viendront dans l'Hérault. Ce n'est toutefois pas aussi impactant que vous le suggérez : le tourisme estival voit un flux de personnes diverses bien plus important sans que nos vies basculent.
Je serai également plus nuancé sur l'image de St Bauzille : pour accompagner en tant que bénévole le CAO du Vigan, je suis certain que la ville, si elle n'en tire pas bénéfice, n'est aucunement dévalorisée. Il est vrai que la démarche est très différente : la municipalité s'est prononcée en faveur de l'accueil de familles de migrants (ce qui est tout à son honneur). Ne voyant personne venir (comme dans de nombreux endroits : signe que l'organisation des flux migratoires est très mal faite) la mairie a accepté que les logements soient occupés pour un CAO par 10 migrants (bientôt 19 et 50 en tout sur le territoire proche). 
Bien sûr 87 migrants d'un coup, c'est une maladresse dont on peut se demander si elle n'a pas des intentions cachées. Aussi ne tombons pas dans le piège du refus catégorique, qui ferait l'affaire des racistes et ultranationalistes, et n'anticipons pas les capacités de solidarité de la population, qui montre tous les jours ailleurs sa volonté d'entraide avec ces jeunes personnes qui ont avant tout besoin de notre bienveillance.

Dans la population, beaucoup de personnes sont prêtes, j'en suis convaincu, à aider et à tenir un discours apaisé sur la venue de migrants (avec une nécessaire concertation) ce que vos courriers ne suggèrent pas suffisamment, de mon point de vue.

Habitant Ganges, j'aimerai être informé des rencontres que vous pourriez organiser sur ce sujet sensible et complexe.

En vous remerciant de votre attention,
Cordialement
Robert Latapy


Nuit Debout du 2 septembre 2016 : le Retour

Vendredi, après le traditionnel passage par les quais à 18h30, la Nuit Debout s'est installée dans le parc des châtaigniers, au bord duquel les forains commencent déjà à s'installer pour tout le mois.

La discussion a de suite tourné autour de l'avenir de ND, vu que nous n'étions qu'une douzaine et que pour l'instant les autres villes (Aumessas, Brissac et Ganges) n'ont pas redémarré, alors que leurs assemblées étaient plus structurées.

Comme il y avait des nouveaux et que nous avions besoin de faire le point après 1mois et demi de pause, nous avons fait un tour de parole... qui a duré plus d'une heure. C'est à ce moment là que les discussions sont devenues plus construites, mais je n'y voyais plus clair pour prendre des notes, donc difficile pour le compte-rendu !

  1. Tour de parole sur la question : comment toucher et mobiliser des personnes pour participer aux ND?

    Chacun évoque les sujets qui le mobilisent personnellement, sur lesquels il lutte ou qui lui semblent susceptibles d'intéresser du monde, en tout cas des luttes nécessaires. Sont évoqués la permanence de la CAF à l'Espace pour Tous, qui ne reçoit plus que sur rendez-vous (on peut signer la pétition à la mairie), agir/droits perdus (ex : moins d'aide au logement) les rapports de domination homme/femme, Loi Travail et son monde, Nucléaire et autonomie énergétique, soutien aux migrants, SEL, monnaie locale, TerreDebout, lutter contre les guerres, le post-colonialisme (Gabon) racisme, état d'urgence etc.

L'interrogation, en parallèle, porte sur le coté éphémère des luttes (mobilisation qui monte et retombe, souvent sans avoir abouti, comme la poste du Vigan). Plusieurs pensent qu'il faut faire des actions dans le sens du mieux vivre ensemble, qui touchent les gens au quotidien (ex : services sociaux, aménagements territoriaux,...) certains parlent d'urgences, d'actions prioritaires, très pointues qui prennent beaucoup de temps si on veut bien les faire. Les ND seraient trop des lieux de parlote manquant de lien social avec les plus défavorisés (problème de la représentation et des sans-voix) : impression en partie démentie par la réalité des participants.

Une autre approche est abordée : les ND rassemblent des gens très différents, c'est le but (convergence des luttes) mais c'est une difficulté pour s'accorder entre militants ou pas, pour en faire un lieu des différences, un carrefour qui permette de s'enrichir mutuellement en croisant nos pratiques. Par exemple, ND débute en parallèle à la mobilisation contre la Loi Travail, mais pour certains participants, l'objectif est beaucoup plus large. Notre fonctionnement n'est pas assez constructif, nécessite des structures pour construire du lien social. Au contraire, certains refusent de structurer, font plus confiance à la spontanéité, la contestation joyeuse et ne sont pas des forcenés du regroupement à tout prix.

Tentative d'analyser les ND : dans un premier temps, les personnes viennent parce qu'elles ont besoin de s'exprimer (et il y a chaque fois des personnes nouvelles, ce qui nécessite une perpétuelle initiation) ensuite, les ND peuvent suivre deux axes

  • mise en place de commissions horizontales (des centaines, ce qui est une vraie richesse intellectuelle cumulée) qui travaillent sur des sujets comme ceux évoqués ci-dessus dits « spécifiques » (bien que tout sujet a un aspect global)

  • convergence des luttes : comme notre « devise » =repensons notre société, qui globalise les mobilisations pour en faire une force subversive, en capacité de changer les fondements sociaux, ce que le « jeu » politique est incapable de faire.

  1. La discussion a ensuite approfondi les objectifs des participants aux ND. Certains n'en attendent rien et doutent de sa capacité à déboucher sur quelque chose, en particulier parce que de nombreux participants sont partisans de l'insurrection, loin du syndicalisme réformiste et des échéances électorales. D'autres espèrent au contraire que les ND seront en capacité d'associer partisans d'une révolution sociale, militants associatifs sincères et population lambda (qui pour l'instant vient peu aux ND, alors qu'elles se déroulent exprès dans la rue pour être accessibles à touTEs). Même si ces positions semblent inconciliables, les ND ont au moins l'intérêt de permettre ce type de discussion.

  1. comme il se faisait tard, nous avons interrompu le débat pour revenir à l'intendance. Les Gangeois ont émis le souhait de relancer une ND à Ganges (en principe samedi 10 à 18h bar le Siècle à Ganges) et nous pourrons nous retrouver vendredi 9, après le passage sur les quais, dans la salle du Cantou, près de la mairie, à partir de 19h. Nous devrions avoir un vidéoprojecteur, donc si vous avez des documentaires intéressants, n'hésitez pas à les amener pour alimenter la soirée.

Compte-rendu « bidouillé » par Robert (j'ai pris des notes chronologiques, mais j'ai fait une synthèse thématique des propos : chacun reconnaîtra j'espère ses paroles)

Pour la projection, le film de Yannis faisant 2h, j'ai peur qu'il plombe la soirée, donc j'amènerai un documentaire sur le fédéralisme municipal de base dans des communes du centre de l'Italie.



Compte-rendu de l'inter AG des NuitDebout du 11 juin 2016 à Ganges

L'Assemblée Populaire Cévennes Sud (appellation proposée par la commission organisation qui lance la soirée) débute vers 19h par le rappel des différentes commissions, de l'AGestuelle et du déroulé de l'AG (prise de notes, animateur, distribution parole. Manque un facilitateur pour faire la synthèse périodiquement et récapitulér les propositions concrètes).

Pour les décisions, vote à main levée de visu, si nécessaire second vote compté (adoption à la majorité des 2/3 si pas de consensus)

Point sur les listes mail (une liste par ND) et inscriptions, liste globaldebout cévennes(liste des listes)

Point info Luttes, présenté par Kevin :

- début de déforestation à Bure

  • Macron harangué à Nancy : on travaille en bleu pas en costard

  • les sociétés organisatrices de l'Euro UEFA exonérée d'impôt, hors TVA

  • 9 juin action contre le MEDEF à Nîmes

  • Loïc, Cie Jolie Môme, procès le 5 août : grand front contre la répression

  • 7 juin, Romain Dusseux sort du coma (touché par une grenade de désencerclement)

  • grande marche contre les grands projets inutiles 'Oxylane à MTP)

  • grève des pilotes d'AirFrance, des cheminots, poste 92, CNAV, Rungis

  • opération Robin des bois d'agents EDF convoqués au commissariat

  • 10 mois de taule avec sursis pour Antoine, militant CGT de valenciennes : justice de classe !

  • 9 juin 35000 personnes manifestent au Havre, capitale de la grève !

  • Nouvelle vague de grèves en Grèce contre les coupes budgétaires et privatisations

    Autres interventions :

  • manifestation du 14 juin : organisation d'un covoiturage pour se rendre à Montpellier, manif au Vigan puis départ pour Nîmes en covoiturage

  • forte mobilisation des ouvriers de la route du Gard

  • proposition de voter une motion contre la répression (un brouillon devait être présenté dans le temps de parole libre : adopté, texte envoyé par Pierre)

  • CAF de Ganges fermée, rdv payant par téléphone : invitation à faire des pétitions

  • APL:taxation des gros loyers ?

  • Caisses de retaite : modification des modalités de paiement

Bilan des ND :

  • Aumessas : se réunit depuis avril place de la gare tous les vendredis à 18h. Fabrication de bacs pour les incroyables comestibles. Dossiers : régie de l'eau, logements sociaux. Ouvrir à un maximum de personnes (bcp d'infos affiches, lieux publics, panneaux, boites aux lettres). Proposent pour Août d'accueillir l'AP avec concert

  • Vigan : Tous les vendredis sur les quais à 18h et au parc des châtaigniers à 19h. Fréquentation variable mais pas assez diverse (toujours les mêmes). ND jusque fin juin

  • Ganges : un peu cahotique car plusieurs endroits et démarage embrouillé par 1ère inter AG. Inauguration du jardin partagé des olivettes (bon accueil) participation à projet de monnaie locale. ND maintenue jusque fin juin, 18h le samedi. Jamais les mêmes personnes donc continuité des actions difficile. Continuer à la rentrée autrement en maintenant l'agora?

  • Brissac : plusieurs commissions (Terre Debout, ..) par des gens qui ne sont pas de Brissac (perdus quand ND Ganges a débuté) donc cherche une autre forme : dim. 19 à St-Martin de Londres après le marché. Participation à des actions nationales (contact Police, cheminots, procès d'Antoine Deltour au Luxembourg) et participe aux ND de Montpellier

Présentation des commisions ND : ce qui fonctionne, ou pas

Faire un organigramme pour comprendre ce qui se passe dans chaque ND. Présenter les référents des commissions qui existent déjà

Ganges : communication (référent Robert, mais pas de fonctionnement de groupe) gratiféria (Françoise) Terre Debout (Agnès, Aumessas propose formation à permaculture) Actions (Ben, action/violences policières sous-préfecture du Vigan et Loi Travail rond point de Ganges). Nécessité d'une participation plus importante. Monnaie Locale (Philippe, réunion , projet avec ou en parallèle de la graine). Pas de pesticides sur la village, faire se rencontrer les initiatives, difficulté du faible nombre par commission pour fonctionner

Le Vigan : pas de commissions. Participation au lancement du sel des châtaigniers (seldeschataigniers@mail.com) : une réunion publique aura lieu à la BioCoop de Ganges, mardi 28 juin de 17h30 à 19h30 pour étendre la zone d'échanges. Présence du SEL le samedi matin au marché du Vigan (salle à l'office du tourisme)

Brissac : commission action éducation populaire « en sous-marin », peu nombreux donc w avec MTP ou Ganges

Aumessas : comm. Communication (Flyers, affiches) proposent de généraliser la fabrication de bacs pour jardins collectifs, 1500m2 à cultiver pour partager , permaculture. Vide grenier où on donne (gratiféria) en faire 2 ou 3 autour de Noël.

Parole Libre :

Regret d'une prise de parole libre trop tardive (Françoise) qui ne permet pas d'accueillir les nouveaux et lasse par les réptitions de choses connues (F. a déjà envoyé un texte sur son ressenti).

Fin des prises de notes de Florence retransmises tardivement (sorry) par Robert

Prises de notes de Flo et Agnès retransmises par Agnès :

Compte rendu de l’assemblée populaire de samedi 11 juin. A Ganges.

Parole libre :

-On se sent souvent trop seuls pour organiser. Osons proposer et expérimenter. Il faudrait aussi être plus nombreux pour les actions.

Qu’est-ce qu’on peut faire chacun pour ramener d’autres personnes ? Proposition de faire une AG à Saint Bauzille.

Remarque : c’est formidable déjà de vivre ces rencontres, même si on est peu. C’est un ferment pour la suite.

Le référent action d’Aumessas appelle à la solidarité. Nécessité de sortir des individualismes : par exemple intervenir pour aider des gens face à l’administration. (exemple donné d’Alès où le collectif des exploités énervés avait accompagné des personnes dans leurs démarches, avec succès.)

Des nouvelles de la famille albanaise accueillie à Valleraugue : les élus en ont parlé. Il y a acceptation au niveau préfectoral d’un sursis pour l’obligation de quitter le territoire français, mais à condition que le père ait un CDI d’au moins 20 h par semaine… c’est déjà un succès et la preuve que la mobilisation a joué son rôle.

Proposition de création d’une commission « Droits sociaux / Aide administrative ».

Vote d’une motion de soutien des mouvements nationaux en cours.

-On pourrait faire une « gazette debout », un journal, qui garde une trace et permettrait une parole un peu plus construite, des articles de fond, pour toucher tout le monde.

Il existe sur internet une page Nuit debout Ganges : sur laquelle on peut écrire.

Nécessité d’analyser les Comptes rendus.

Proposition d’une émission de radio sur Radio Escapade. Il se fera déjà une émission le 24 juin, au siècle, sur les actions alternatives dans la région et en Espagne, à l’occasion de la fête organisée par Teuf-teuf.

-Il faudrait pouvoir attaquer les lieux de pouvoir concrètement. Agir par exemple au niveau de la Communauté de Communes. Qu’est-ce que ces gens font pour nous ? Comment gèrent-ils les finances ? (exemple des subventions réservées aux entreprises rattachées à l’UPV (union du pays Viganais, ou bien de l’argent dépensé pour des projets d’aménagements qui paraissent aberrants. Exemple : réfection à grand frais de la route qui mène vers la grotte à Saint Bauzille, avec risque de fragiliser la montagne.) Projet de créer une commission d’intervention au niveau des communautés de Communes. Au niveau des services publics.

-Remarque concernant le déroulement des assemblées populaires : ce sont toujours les même qui prennent la parole.

On a tendance à passer de façon un peu superficielle d’un sujet à l’autre. Proposition est faite de discuter d’un ou deux sujets pendant les AG ? en approfondissant. Remarque : les commissions sont là pour discuter des thèmes de façon approfondie afin de proposer ensuite une synthèse à l’AG.

Il faudrait travailler thème par thème, creuser au niveau des idées, car « les idées mènent le monde ». Direction de recherche : éducation, laïcité, emploi. Pb de la gestion de l’eau, qui passe maintenant au niveau de la communauté des communes.

Concrétiser les idées qui émergeront sous la forme d’un bulletin et d’un cahier de doléances. Chercher une orientation crédible…

Concernant l’approfondissement des idées, il est intéressant d’aller discuter avec d’autres gens à l’occasion d’un autre évènement, conférence par exemple. (cela s’est fait au Vigan, mais pas simple de changer les habitudes et d’aller à la rencontre des autres.) Remarque : c’est important de ne pas exprimer un point de vue exclusivement critique sur ce que font les autres. Chercher les ponts. Se rencontrer. Sortir des a priori.

Chercher à être des forces de proposition locales. Grand dynamisme à Aumessas : Création d’un conseil de village, très positif. Création d’un jardin collectif, de bac pour les incroyables comestibles.

Pour la date de la prochaine assemblée populaire de la région, en juillet, à Brissac, la date sera proposée ultérieurement après consultation de la mairie pour la disponibilité du parc de Brissac.


DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Recherche