Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
13 Abonnés
Visites

 160877 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Nouvelles
rss Ces nouvelles sont disponibles au format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info/data/fr-news.xml

Bilan mobilisation du 28 avril - par Bob le 29/04/2016 00:35

Le matin au Vigan, beaucoup de cheveux blancs (moins de 50 personnes) : nombreuses prises de paroles pour faire le point sur le projet de loi Travail, la nécessité de son retrait, le courrier très ambigu du député Dumas (à qui un courrier va être adressé pour le mettre au pied du mur : appel à ce que chacun lui fasse également un courrier pour exiger le retrait de ce projet codicide).  Les échanges ont également porté sur le mouvement nuit debout et ses diverses rencontres (Brissac, Aumessas, Le Vigan) leurs suites et la possibilité bien venue que ces rencontres fassent émerger une dynamique qui manque cruellement car sans mobilisation importante des forces productives, la pression sera insuffisante pour stopper la régression sociale ("jamais vue depuis la seconde guerre mondiale").

La manifestation à Nîmes a été assez dynamique, avec la présence remarquable d'un cortège Nuit Debout constitué d'une forte proportion de personnes de moins de 30 ans.  Mais la mobilisation (plus importante que le matin du 9 avril) estimée à 4-5000 personnes (2500 selon la p>.) n'est pas à la hauteur de l'enjeu.

Les ND peuvent elles nous"sauver" du naufrage ?   Comment passer outre l'attentisme des directions syndicales (écoutez bien l'intervention du secrétaire général de la CGT à République, il dit que c'est compliqué de mettre les salariés en grève, autrement dit, la direction demande aux salariés de base d'appeler à la grève générale) et le défaitisme de la population qui se pense incapable de lutter efficacement contre les diktats financiers et patronaux.

Pour avoir sondé pas mal de personnes à Nîmes sur les ND, beaucoup, tout en trouvant les soirées intéressantes, ont émis de sérieux doutes sur la capacité de personnes très diverses et préoccupées de mille choses différentes et souvent perso, à trouver un dénominateur commun et des actions suffisamment fortes pour inverser la tendance.  A nous de les faire mentir (il est vrai que la fréquentation des ND à Nîmes ou Montpellier est très différente de chez nous)

Globalement, la faible mobilisation nationale, les affrontements violents (quelle qu'en soit l'origine) les interpellations et l'absence de "contre-offensive"  ("résistance"=refus du projet de loi mais aucune offensive sociale formulée clairement pour dynamiser un projet émancipateur style limiter l'échelle des salaires, la rémunération des actionnaires, sanctionner les banques qui organisent l'évasion fiscale) donnent un bilan médiocre pour cette journée du 28 avril.

Ces considérations personnelles sont une invite à réagir et me contredire...


Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Recherche