Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
13 Abonnés
Visites

 160882 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Nouvelles
rss Ces nouvelles sont disponibles au format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info/data/fr-news.xml

Nuit Debout du 2 septembre 2016 : le Retour

Vendredi, après le traditionnel passage par les quais à 18h30, la Nuit Debout s'est installée dans le parc des châtaigniers, au bord duquel les forains commencent déjà à s'installer pour tout le mois.

La discussion a de suite tourné autour de l'avenir de ND, vu que nous n'étions qu'une douzaine et que pour l'instant les autres villes (Aumessas, Brissac et Ganges) n'ont pas redémarré, alors que leurs assemblées étaient plus structurées.

Comme il y avait des nouveaux et que nous avions besoin de faire le point après 1mois et demi de pause, nous avons fait un tour de parole... qui a duré plus d'une heure. C'est à ce moment là que les discussions sont devenues plus construites, mais je n'y voyais plus clair pour prendre des notes, donc difficile pour le compte-rendu !

  1. Tour de parole sur la question : comment toucher et mobiliser des personnes pour participer aux ND?

    Chacun évoque les sujets qui le mobilisent personnellement, sur lesquels il lutte ou qui lui semblent susceptibles d'intéresser du monde, en tout cas des luttes nécessaires. Sont évoqués la permanence de la CAF à l'Espace pour Tous, qui ne reçoit plus que sur rendez-vous (on peut signer la pétition à la mairie), agir/droits perdus (ex : moins d'aide au logement) les rapports de domination homme/femme, Loi Travail et son monde, Nucléaire et autonomie énergétique, soutien aux migrants, SEL, monnaie locale, TerreDebout, lutter contre les guerres, le post-colonialisme (Gabon) racisme, état d'urgence etc.

L'interrogation, en parallèle, porte sur le coté éphémère des luttes (mobilisation qui monte et retombe, souvent sans avoir abouti, comme la poste du Vigan). Plusieurs pensent qu'il faut faire des actions dans le sens du mieux vivre ensemble, qui touchent les gens au quotidien (ex : services sociaux, aménagements territoriaux,...) certains parlent d'urgences, d'actions prioritaires, très pointues qui prennent beaucoup de temps si on veut bien les faire. Les ND seraient trop des lieux de parlote manquant de lien social avec les plus défavorisés (problème de la représentation et des sans-voix) : impression en partie démentie par la réalité des participants.

Une autre approche est abordée : les ND rassemblent des gens très différents, c'est le but (convergence des luttes) mais c'est une difficulté pour s'accorder entre militants ou pas, pour en faire un lieu des différences, un carrefour qui permette de s'enrichir mutuellement en croisant nos pratiques. Par exemple, ND débute en parallèle à la mobilisation contre la Loi Travail, mais pour certains participants, l'objectif est beaucoup plus large. Notre fonctionnement n'est pas assez constructif, nécessite des structures pour construire du lien social. Au contraire, certains refusent de structurer, font plus confiance à la spontanéité, la contestation joyeuse et ne sont pas des forcenés du regroupement à tout prix.

Tentative d'analyser les ND : dans un premier temps, les personnes viennent parce qu'elles ont besoin de s'exprimer (et il y a chaque fois des personnes nouvelles, ce qui nécessite une perpétuelle initiation) ensuite, les ND peuvent suivre deux axes

  • mise en place de commissions horizontales (des centaines, ce qui est une vraie richesse intellectuelle cumulée) qui travaillent sur des sujets comme ceux évoqués ci-dessus dits « spécifiques » (bien que tout sujet a un aspect global)

  • convergence des luttes : comme notre « devise » =repensons notre société, qui globalise les mobilisations pour en faire une force subversive, en capacité de changer les fondements sociaux, ce que le « jeu » politique est incapable de faire.

  1. La discussion a ensuite approfondi les objectifs des participants aux ND. Certains n'en attendent rien et doutent de sa capacité à déboucher sur quelque chose, en particulier parce que de nombreux participants sont partisans de l'insurrection, loin du syndicalisme réformiste et des échéances électorales. D'autres espèrent au contraire que les ND seront en capacité d'associer partisans d'une révolution sociale, militants associatifs sincères et population lambda (qui pour l'instant vient peu aux ND, alors qu'elles se déroulent exprès dans la rue pour être accessibles à touTEs). Même si ces positions semblent inconciliables, les ND ont au moins l'intérêt de permettre ce type de discussion.

  1. comme il se faisait tard, nous avons interrompu le débat pour revenir à l'intendance. Les Gangeois ont émis le souhait de relancer une ND à Ganges (en principe samedi 10 à 18h bar le Siècle à Ganges) et nous pourrons nous retrouver vendredi 9, après le passage sur les quais, dans la salle du Cantou, près de la mairie, à partir de 19h. Nous devrions avoir un vidéoprojecteur, donc si vous avez des documentaires intéressants, n'hésitez pas à les amener pour alimenter la soirée.

Compte-rendu « bidouillé » par Robert (j'ai pris des notes chronologiques, mais j'ai fait une synthèse thématique des propos : chacun reconnaîtra j'espère ses paroles)

Pour la projection, le film de Yannis faisant 2h, j'ai peur qu'il plombe la soirée, donc j'amènerai un documentaire sur le fédéralisme municipal de base dans des communes du centre de l'Italie.


Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Recherche