Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
12 Abonnés
Visites

 134966 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info/data/fr-articles.xml

Compte rendu AG des AG « Nuit Debout »

(Aumessas, Le Vigan, Brissac, Ganges)

14 mai 2016 à Ganges

L'AG débute à 19h00

60 personnes environ

Présentation des différentes « nuit Debout » Pic St Loup/Sud Cévennes.

Aumessas : création du mouvement « Nuit Debout » fin mars à l'initiative d'un groupe d'habitants. Rapidement, dès la 1ère AG, création de plusieurs commissions : Action / Communication / Organisation.

Aumessas émet l'idée de faire quelque chose de plus festif pour attirer du monde. Réel désir d'ouverture et volonté de s'impliquer dans les autres AG.

Brissac : même processus que pour Aumessas. La 1ère AG (24 mars) est organisée par quelques habitants de Notre Dame de Londres.

Le Vigan : Une personne déclare que des passerelles entre « Nuit Debout » et syndicats commencent à se mettre en place.

Ganges : 1er appel lancé au marché mais le mouvement est difficile à prendre malgré le fait que de nombreuses personnes ont envie de faire des choses. On souligne qu'il faut juste se coordonner ce qui implique un minimum d'organisation.

Rappel des origines de « Nuit Debout » et du concept :

-débute le 31 mars à l'issue de la manifestation contre la loi travail à l'appel de François Ruffin (journal alternatif Fakir).

-« Nuit Debout »= mélange de personnes

= création de liens

= convergences des luttes

Rappel de la gestuelle utilisée dans les « Nuit Debout » (inspirée du mouvement des indignés en Espagne) et du fonctionnement des AG :

-on se manifeste avec des gestes pour éviter le brouhahas et respecter la parole de chacun.

-temps de prise de parole limitée à 2/3 minutes pour que chacun puisse s'exprimer.

-à l'issue de chaque AG, les propositions émises par l'assemblée sont soumises au vote avec 4 possibilités : (ne prend pas part au vote / s'abstient / pour / contre). En général la proposition est adoptée à la majorité des 2/3 (4/5 à Paris).

Point technique sur la loi El Khomri :

-Malgré le passage en force du gouvernement par l'utilisation du 49.3 et l'adoption de la loi travail en 1ère lecture, il est rappelé qu'il existe encore des moyens d'opposition et que le processus n'est pas terminé : passage de la loi au Sénat où il y aura obligatoirement discussion et vote (amendement ou rejet), puis repassage à l'assemblée nationale où on peut envisager qu'une motion de censure soit votée.

Le processus est long mais la loi peut très bien être abandonnée.

- Le mouvement « Nuit Debout » propose de signer une motion de censure en ligne.

Parole libre : plusieurs points sont abordés et quelques propositions sont émises et seront soumises au vote en fin d'AG.

*14 mai, au marché du Vigan, organisation d'une « manif de bourges » : un groupe de personnes « déguisées » en bourgeois manifestent avec des slogans pro-capitalistes. L'événement est diversement apprécié et compris par les gens.

*un membre de « Fablab » (atelier communautaire) présente son association. Le principe ?

Mettre à disposition des associations des outils (bricolage, jardinage, informatique, …) pour les aider. Un appel est lancé pour récupérer des outils.

*présentation du collectif « accueillir à Valleraugue » au sujet de l'accueil d'une famille albanaise en difficulté, sur le point d'être expulsée.

*idée de multiplier les comités de base dans chaque commune pour s'opposer au pouvoir.

Propositions :

  1. Enregistrer les débats des AG et les proposer en podcast sur internet. Une personne se propose d'apporter une aide technique.

  2. Mettre en place un cahier de doléance afin de recueillir par écrit (de manière anonyme) ce que nous voulons ou ne voulons pas afin de laisser une trace.

  3. Rassembler les différentes « Nuit Debout » autour du sujet de la monnaie locale. L'idée est de créer un pôle assez fort dans le secteur Pic St Loup/Sud Cévennes. Il est rappelé qu'il existe déjà une commission « monnaie locale » à « Nuit Debout » Brissac et qu'il y a déjà eu prise de contact avec une personne de « La Graine » à Montpellier.

  4. Une commission « terre debout » (jardins partagés, incroyables comestibles, notion de propriété, environnement) existe déjà à « Nuit Debout » Brissac. Un appel est lancé pour se réunir avec les autres « Nuit Debout » du secteur et de lancer des actions.

Saint Hippolyte du Fort a déjà mis en œuvre des plantations dans les espaces publics. Proposition de prendre rendez-vous avec eux pour travailler sur le bio (cantine, maisons de retraites...).

  1. Boycotter les supermarchés et consommer local. Les avis divergent à ce sujet. Difficulté pour les personnes qui ont de faibles revenus d'éviter les grandes surfaces qui sont plus attractives au niveau du prix.

    -l'idée de ne pas consommer pendant une semaine ou d'un jour sans consommation est proposé : Noël ?

    - »Nuit Debout » Aumessas a déjà réfléchi à une idée d'action dans les supermarchés.

    -afin de limiter les déchets : idée de retirer les aliments de leurs emballages d'origine et de laisser ces derniers à la caisse. Il est rappelé que certaines enseignes ont déjà mis en place des actions pour éviter le suremballage.

    -rencontrer les directeurs de supermarchés pour leur demander de plus mettre en rayon les jouets de Noël dès la Toussaint.

  1. Organiser une « gratiferia » (foire gratuite) à Ganges pour donner des jouets. Une manière aussi de limiter la consommation dans les supermarchés.

Sujet sensible : La police

Une personne de la commission « popularisation » de « Nuit Debout » Brissac annonce la rédaction d'un communiqué de presse écrit conjointement avec Alexandre Langlois (secrétaire générale CGT Police). Idée : faire converger les forces de l'ordre avec les mouvements « Nuit Debout », de rassembler plutôt que de diviser.

Réactions vives, sujet très sensible, beaucoup de divergences à ce sujet.

La question du déséquilibre des forces est évoquée.

*Certains pensent que la violence est inévitable à partir du moment où dès qu'il y a contestation il y a répression et qu'il faut soutenir la non violence active.

*Certains pensent qu'on instrumentalise les « casseurs » (médias) et que c'est « une façon de dissimuler la violence symbolique des précaires », que les CRS sont le bras armé du politique, qu'ils agissent sur ordre et qu'il est impossible de pacifier avec les forces de l'ordre.

*Certains pensent qu'il faut faire un premier pas vers les forces de l'ordre pour apaiser les tensions. Que c'est nécessaire pour éviter que la violence ne monte encore d'un cran. Qu'il faut se rassembler au lieu de se diviser.

Il est signalé que jeudi 12 mai, lors de la manifestation contre la loi travail à Paris, des CRS ont posé leur casque, baisser leur bouclier pour discuter avec les manifestants.

*Certains pensent qu'il y a peut-être une brèche et qu'il faudrait y pénétrer.

Une personne évoque le livre de Mathieu Rigouste qui a travaillé sur les violences policières.

Le sujet est trop sensible : après un vote, il est décider de ne pas lire le communiqué de presse et de le proposer par mail afin que chacun prenne le temps de la réflexion.

Le vote.

Certains ne sont pas d'accord avec le système de vote adopté dans les « Nuit Debout ».

Un membre de l'association « Sésame » déclare qu'ils expérimentent un autre mode de vote :

-le consensus ? Difficile

-le dissensus ? Principe : quelqu'un fait une proposition, on demande qui est contre. Selon l'argument, ou on abandonne l'idée, ou on continue. L'idée est de faire évoluer l'idée pour qu'elle devienne collective. Idée d'accepter une idée qui n'est pas la sienne mais qui peut fonctionner.

La question est à réfléchir.

L'idée de création d'une commission « démocratie » a été évoquée afin de réfléchir à un autre système où il n'y a pas d'exclusion des minorités.

Les moyens de communication

Certains ne sont pas d'accord avec les moyens de communication utilisés (facebook, twitter). Evocation de « radio debout » et « tv debout » à Paris.

Il est rappelé qu'il existe : -nuitdeboutmontpellier.org, site créé par le mouvement « Nuit Debout » Montpellier qui propose de nous héberger. Cela sera possible prochainement.

-https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Accueil qui permet à chaque « Nuit Debout » d'inscrire ses comptes rendus, d'informer sur les événements à venir.

Rappel des différentes manifestations et rendez-vous à venir :

-lundi 16 mai à partir de 22h00, grève des routiers

-mardi 17 mai, les cheminots de Montparnasse avec l'idée de reconduction 2 fois/semaine

les raffineries

grève nationale à l'appel de 7 syndicats

-mercredi 18 mai, manifestation des forces de l'ordre

-jeudi 19 mai, grève générale à l'appel de 7 syndicats

-mercredi 18 mai (de 18h30 à 21h30), dans le parc de Brissac ou dans une salle si intempéries : atelier de « désobéissance civile » proposé gratuitement par le collectif « les désobéissants ».

-jeudi 19 mai (de 10hà 13h00) : poursuite de l'atelier avec en + une action dans l'après midi si c'est possible.

Les propositions soumises au vote

pour le mouvement « Nuit Debout » Ganges.

  1. enregistrement des débats et podcast : à rediscuter

  2. cahiers de doléances : adopté

Il est aussi adopté de mettre en place une commission « communication » qui regrouperait les points 1) et 2).

  1. Création d'une commission « action » : adopté

  2. Création d'une commission « consommation » : adopté

pour l'AG des AG.

  1. Commission intergroupe « organisation » des AG des AG qui auront lieu une fois/mois : adopté.

  2. Commission intergroupe « monnaie locale » : adopté

  3. Commission intergroupe « terre debout » : adopté.

  4. Turn-over des lieux de rassemblement des prochaines AG des AG : sera discuté dans la commission intergroupe « organisation ».

  5. Décision de la prochaine AG des AG : Samedi 11 juin, 18h00, à Ganges (devant la médiathèque) : adopté.

La date de la prochaine AG de « Nuit Debout » Ganges  aura lieu le 21 mai, à 18h00.

21h45 : fin de L'AG des AG.

Pour avoir les infos :

-nuitdeboutmontpellier.org

-nuitdebout.languedoc-cevennes.info

-radio Escapades

-wiki debout

-facebook

-twitter

-mail : vous pouvez vous inscrire sur ce site pour avoir des nouvelles


Date de création : 16/05/2016 20:54
Catégorie : -
Page lue 3426 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Compte-rendu de la Nuit Debout de Ganges le 14 mai 2016
 
Recherche